Dans une interview à l’agence de presse française AFP avant de rencontrer ses homologues allemands, le président Bercy a souligné l’intention de la France de réduire les prix de l’électricité en Europe en étendant le système ibérique.

Les Etats doivent intervenir pour réguler les prix de l’énergie quand les marchés ne peuvent pas le faire, a déclaré mercredi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire dans un entretien à l’agence de presse française AFP.

Bientôt des solutions pour les PME énergo-intensives

Afin de réduire les prix de l’énergie, la Commission européenne a présenté mardi des propositions visant à réformer l’équilibre du marché du gaz, en évitant les prix extrêmes et en déclarant un niveau obligatoire d’achats groupés, mais sans fixer les prix. Le gaz utilisé dans la production d’électricité n’est pas , comme c’est fait. Lire aussi : Énergie : l’Autriche a besoin d’un bouclier européen des prix de l’électricité. Il a été mis en œuvre en Espagne et au Portugal.

La France essaie depuis des semaines de « trouver un accord sur la baisse des prix de l’électricité au niveau européen, notamment en élargissant le système ibérique à toute l’Europe. pour une élection. La différence entre le prix du gaz et le prix de l’électricité », a déclaré le ministre français.

Bruno Le Maire a également indiqué vouloir « maintenir le filet de sécurité qui existe déjà pour les petites entreprises. 1,5 million de TPE sont au prix de vente objectif (TRV). Nous nous occuperons de ce prix ». Pour les autres énergéticiens, « nous présenterons des solutions dans les prochains jours, et nous y travaillons notamment avec le CPME », a précisé Bruno Le Maire.

Cyborgs d'aujourd'hui, humains de demain
Sur le même sujet :
Tweets de @FutureMagFR