Une nouvelle étude américaine pointe un risque de fuite des voitures à hydrogène. En conséquence, cela a un impact important sur le réchauffement climatique, qui peut être pire que pour les combustibles fossiles.

On s’attend à ce que l’hydrogène soit le Messie dans de nombreux secteurs de l’industrie, en particulier dans les transports. Certaines personnes pensent qu’une voiture électrique n’est qu’une étape vers une voiture à hydrogène. Mais comme nous l’avons vu dans les actualités précédentes, une voiture à hydrogène n’est pas forcément une bonne idée par rapport à une voiture électrique en raison des inconvénients de cette technologie. Une nouvelle étude confirme ce point en examinant le risque de fuites d’hydrogène dans l’atmosphère, qui pourraient s’avérer fatales pour le climat.

Jusqu’à présent, l’hydrogène était présenté comme un miracle dans la lutte contre le réchauffement climatique, à une condition : réussir à produire de l’hydrogène vert (issu de l’électrolyse de l’eau) en utilisant des énergies bas carbone comme les énergies renouvelables ou l’énergie nucléaire. C’est déjà un défi, car en France seulement 5% de l’hydrogène produit en 2020 entre dans cette catégorie. Mais une nouvelle étude de l’ONG américaine EDF (Environmental Defense Fund for Environmental Defense Fund) pointe un autre inconvénient de l’hydrogène.

L’hydrogène : plus néfaste pour la planète que le CO2 ?

L’hydrogène : plus néfaste pour la planète que le CO2 ?

Selon cette étude, les fuites d’hydrogène lors de son transport, de son remplissage et de son utilisation sont extrêmement dangereuses pour la planète. Ce risque était déjà connu, mais largement sous-estimé, selon les auteurs de la nouvelle analyse. Ceci pourrez vous intéresser : 2-4 septembre 2022 : Salon de la mobilité électrique des Côtes-d’Armor – AVEM – Association pour l’avenir du véhicule électrique. En effet, à ce jour, le potentiel de réchauffement global de l’hydrogène est calculé sur une période de 100 ans, comme c’est le cas pour le CO2.

Le problème, cependant, est que l’hydrogène a une durée de vie beaucoup plus courte dans l’atmosphère que le CO2. Si l’on calcule que l’hydrogène a un potentiel de réchauffement climatique sur 20 ans, il aurait un impact climatique deux à six fois plus important que le CO2.

Voir l’article :
Se fixer un objectif chiffré est une ambition louable. Le tenir est…

Hydrogène vert ou bleu ?

Les auteurs de l’étude ont donc mené des simulations pour savoir si ces fuites d’hydrogène supprimaient complètement l’intérêt de ce gaz dans les énergies fossiles. Les scientifiques ont fait diverses hypothèses, avec de l’hydrogène vert d’un côté et de l’hydrogène bleu de l’autre. Voir l’article : Voiture électrique, le retour de la revanche de la berline. Ce dernier est moins écologique car obtenu à partir de gaz naturel au lieu de l’électrolyse, tout en captant et stockant le CO2. L’un des inconvénients de l’hydrogène bleu est qu’il émet du méthane lors de sa production.

Au pire (beaucoup de fuites et hydrogène bleu), l’hydrogène a un potentiel de réchauffement climatique à court terme (10 à 20 ans) plus élevé que les combustibles fossiles. En attendant, l’hydrogène vert sera toujours « plus propre » que les carburants fossiles à court, moyen et long terme. Cependant, le risque de fuite doit être pris en compte en raison de son effet de réchauffement global. D’autant que, selon d’autres études, développer de l’hydrogène vert nécessiterait 2 à 14 fois plus d’énergie qu’avec des alternatives 100 % électriques.

Sur le même sujet :
C’est près de Vernon (Eure) que s’implantera le constructeur d’une voiture innovante…

La voiture à hydrogène, bonne ou mauvaise idée ?

Et se pose alors la question de la voiture à hydrogène face à la voiture électrique telle que nous la connaissons aujourd’hui. En effet, l’hydrogène vert est très énergivore en phase de production, et le risque de fuite n’est pas négligeable pour le climat. C’est pour cette raison que le GIEC recommande l’utilisation de l’hydrogène pour les modes de transport qui n’ont pas un meilleur choix, comme l’aviation, les trains ou les bateaux.

Zones où le risque de collision est minime et nettement inférieur à celui d’une voiture. Ce sont aussi des applications qui évitent la multiplication des stations de ravitaillement en hydrogène, réduisant ainsi les fuites liées au transport et au remplissage des réservoirs.

Cette nouvelle étude ne fixe pas les limites de l’hydrogène pour l’industrie du transport. Il est possible que les voitures à hydrogène deviennent une réalité de masse dans les décennies à venir si toutes les restrictions techniques sont levées. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour réussir à produire de l’hydrogène « propre » avec un faible risque pour la planète. Voiture électrique et mobilité douce ont donc un long et beau chemin à parcourir.

Pour nous suivre, veuillez télécharger notre application Android et iOS. Vous pouvez lire nos articles, dossiers et regarder nos dernières vidéos sur YouTube.

Quelles sont les voitures qui fonctionne à l’hydrogène ?

Voitures à hydrogène : tous les modèles

  • Le concept Audi A7 Sportback h-tron.
  • Le concept Audi A7 Sportback h-tron.
  • Le concept de l’Audi h-tron quattro.
  • Le concept de l’Audi h-tron quattro.
  • Le concept BMW et Hydrogen NEXT.
  • Le concept BMW et Hydrogen NEXT.
  • Pile à combustible Honda Clarity.
  • Pile à combustible Honda Clarity.

Quel est le prix d’un réservoir d’hydrogène plein ? Prix ​​d’un plein d’hydrogène Pour un plein d’hydrogène, un kilogramme est actuellement facturé entre 10 € et 15 €. Les véhicules à hydrogène actuels transportent environ 6 kg.

Quel véhicule à hydrogène en France ?

Autrement dit, avec 14 ventes en France en 2021, l’hydrogène en France est confidentiel. La gamme a été effectivement réduite à seulement 2 modèles à pile à combustible, les plus chers Hyundai Nexo et Toyota Mirai.

Quel est le prix d’un litre d’hydrogène ?

L’hydrogène proposé aux conducteurs est actuellement « vendu dans les stations-service entre 10 et 12 € le kilogramme », selon le responsable, et le nombre de stations où il peut être ravitaillé est très faible, notamment en Europe (attention, il n’y a que plus de 120 pompes dont une trentaine en France).

Quels sont les avantages et les défauts de la solution hydrogène pour les transports ?

L’hydrogène est une solution zéro émission. Un véhicule à hydrogène est un véhicule électrique qui consomme de l’hydrogène et ne rejette que de l’eau. Il combine le meilleur des deux mondes : aucune pollution, une autonomie similaire à un véhicule thermique et un temps de charge très court.

Quels sont les avantages d’une voiture à hydrogène ? A bien y regarder, un véhicule à hydrogène ne libère qu’un seul élément dans l’atmosphère : la vapeur d’eau ! Contrairement aux véhicules thermiques, il ne consomme pas directement d’énergie fossile comme l’essence par exemple. De plus, il n’émet ni dioxyde de carbone ni polluants atmosphériques.

Quel est le principal inconvénient d’une pile à hydrogène ?

Cependant, la pile à combustible présente également un gros inconvénient. L’hydrogène n’existe pas naturellement sur notre planète. Cela signifie que, contrairement aux combustibles fossiles, l’hydrogène ne peut pas être extrait mais doit être produit.

Quels sont les inconvénients d’une voiture à hydrogène ?

L’un des inconvénients de la voiture à hydrogène est dû à la production d’hydrogène. Quelle que soit la méthode utilisée, de grandes quantités d’énergie sont nécessaires pour produire ce gaz.

Comment utiliser le dihydrogène dans les transports ?

La première façon d’utiliser l’hydrogène pour le transport appartient au passé plutôt qu’à l’avenir. Il utilise l’hydrogène comme carburant dans un moteur à combustion interne au même titre qu’un véhicule diesel ou essence.

Est-ce que l’hydrogène est l’avenir ?

En termes d’utilisation, Mobilité Hydrogène France estime que 250 stations pourraient être installées d’ici 2024, ce qui permettrait la circulation de 120 000 véhicules, principalement des véhicules utilitaires, des camions, des cars et des bus.

Comment fonctionne le moteur à hydrogène et ses perspectives d’avenir ? Comment fonctionne réellement un véhicule à pile à hydrogène ? Leur électricité est fournie par une pile à combustible. L’hydrogène est stocké sous pression dans des réservoirs dédiés sur le véhicule. Ce gaz (H2) ainsi que l’oxygène (O2) de l’air ambiant alimentent la pile à combustible.

Pourquoi l’hydrogène est l’avenir ?

Ce gaz est abondant dans l’univers. Il fait partie de l’eau en particulier. Utilisé dans une pile à combustible, il est déjà utilisé pour alimenter les voitures aujourd’hui. L’hydrogène permet de zéro émission lorsqu’il est utilisé dans les voitures ou les trains.

Quel est le carburant du futur ?

Le GPL, ou gaz de pétrole liquéfié, s’est imposé comme le carburant du futur : moins polluant que l’essence et le diesel, bénéficiant d’avantages fiscaux, le rendant moins cher au distributeur et enfin protégeant mieux le moteur de l’usure.