Des ingénieurs finlandais ont installé la première « batterie à sable » au monde. Il utilise le sable pour stocker l’énergie éolienne et solaire en été sous forme de chaleur, qui peut ensuite être libérée en hiver pour chauffer les maisons et les bureaux.

Cet hiver sera compliqué dans de nombreux pays européens, notamment pour ceux qui sont fortement dépendants du gaz russe. Ce manque à gagner pourrait être partiellement compensé par une augmentation du nombre d’installations d’énergie renouvelable. Cependant, la production est trop variable pour être complètement dépendante sans même installer de grosses batteries, généralement au lithium, qui sont coûteuses à produire. Une entreprise finlandaise a peut-être trouvé une solution low-tech avec une batterie saisonnière à base de sable.

Polar Night Energy vient de terminer sa première installation commerciale à Kankaanpää. Sa batterie ressemble à un silo rempli de sable de construction. Lorsqu’il y a un surplus de production d’électricité, le surplus est utilisé pour chauffer le sable à 500°C. Ce résidu tout à fait ordinaire peut conserver cette chaleur pendant des mois. La batterie, qui mesure environ quatre mètres de large et sept mètres de haut, contient 100 tonnes de sable. Il a une capacité de chauffage de 8 MWh (mégawattheures) et 100 kW (kilowatts).

Une solution sans produit dangereux

Une solution sans produit dangereux

Cette énergie n’est pas convertie en électricité lorsque la demande augmente, car le rendement est aujourd’hui relativement faible. En revanche, la chaleur accumulée peut être maintenue jusqu’à l’hiver et amenée à l’eau pour chauffer les maisons, les bureaux et même la piscine locale. Sur le même sujet : Tuto des Makers – 2 – Le refuge pour abeilles. C’est une solution qui n’utilise pas de matières dangereuses, nécessite très peu d’entretien et peut durer des décennies.

La prochaine étape consistera à créer une batterie beaucoup plus grande. Les ingénieurs ont dit que le prochain pourrait être mille fois plus grand. Selon l’entreprise, la température interne de la batterie peut atteindre jusqu’à 1 000 °C, ce qui lui confère 20 GWh (gigawattheures) et 100 MW de puissance (mégawatts). Il offre déjà de grands avantages pour le chauffage en hiver, mais si les ingénieurs pouvaient trouver un moyen efficace de convertir la chaleur en électricité, les batteries à sable pourraient transformer l’énergie verte.

Lire des idées d’été avec Futura ?

Pour fêter le début des vacances, nous vous proposons Mag Futura au tarif préférentiel de 15€ au lieu de 19€, soit 20% de remise !

* Une offre spéciale est valable jusqu’au 19 juillet. La livraison s’effectue en France (hors France métropolitaine), Suisse, Belgique.

Êtes-vous intéressé par ce que vous venez de lire?

SXSW : Les innovations qui risquent de marquer l’édition 2014
Sur le même sujet :
Bionym, une startup canadienne, a lancé fin 2013 Nymi, un dispositif enfilable et connecté…