publié le 26 août 2022 à 11h41

publié le 26 août 2022 à 11h41

Dégradation, amélioration, statu quo : Une enquête examine l’impact de la crise sanitaire sur la culture d’entreprise.

Travail à distance, nouvelles formes de communication, évolution des pratiques managériales, réorganisation du travail et de la vie privée… La crise sanitaire a apporté son lot de révolutions dans le monde du travail. Influencer la culture d’entreprise et parfois repenser dans les entreprises.

Quelle(s) direction(s) les entreprises ont-elles prises ? Cet épisode aggrave-t-il ou améliore-t-il l’expérience des employés ? Une enquête menée par Qualtrics auprès de salariés français, allemands et anglais apporte quelques éléments de réponse.

Une meilleure communication malgré la distance

Une meilleure communication malgré la distance

Il semblerait que la moitié des Européens interrogés (et aussi 50% des Français) pensent que la pandémie a eu un impact positif sur la culture de leur organisation. Ceci pourrez vous intéresser : La culture hidi redonne le goût de la lecture aux enfants togolais. Un sentiment qui, selon 55% des salariés français, s’explique par une meilleure communication entre employeurs et salariés.

« L’amélioration de la communication a été un facteur déterminant dans l’amélioration de la culture d’entreprise. Il incombe désormais aux dirigeants de fournir la bonne écoute au bon moment et d’agir en fonction de ces informations pour s’assurer que leurs employés restent engagés », a déclaré Phil Pringle, Collaborator Experience chez Qualtrics.

Le panel salue également une meilleure qualité d’écoute et un meilleur accompagnement personnalisé des managers qu’avant la crise sanitaire. Le télétravail a accru le partage via les outils numériques, ce qui, selon une majorité de répondants, est au service d’une meilleure écoute et de l’empathie.

Le temps était également propice à la réflexion sur le sens de notre travail. Une réflexion visiblement fructueuse, puisque 54% des Français estiment que leur travail leur donne le sentiment d’avoir réalisé quelque chose personnellement.

Des progrès attendus sur l’équilibre pro/perso et le bien-être au travail

Des progrès attendus sur l’équilibre pro/perso et le bien-être au travail

Dans une moindre mesure, cependant, on constate que la crise a également eu un impact négatif sur certaines caractéristiques de la culture d’entreprise. Voir l’article : La ministre de la Culture Rima Abdul Malak veut renforcer les contenus français dans « l’océan numérique » mondial | édition multimédia@. Par exemple, 15 % des salariés français déclarent que le contexte a favorisé les divisions entre collègues et 10 % lui reprochent une baisse de moral.

On aurait pu penser que la crise sanitaire remettrait la question de l’aménagement du temps de travail au cœur de la culture d’entreprise. A la marge seulement, si l’on en croit les résultats de cette enquête : seuls 18% des Français estiment que l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle s’est amélioré ces deux dernières années.

Autre sujet où les entreprises ont encore une marge de progression : le bien-être au travail. 1 Français sur 5 déclare que cette question ne semble plus concerner les entreprises.

Une initiation à l'art numérique prévue pour les Journées de la culture
Ceci pourrez vous intéresser :
Le dimanche 2 octobre, de 13 h à 14 h 30, l’artiste…

La newsletter des recruteurs

Vous êtes recruteur ?

HelloWork vous aide à trouver des candidats.

Comment la pandémie a-t-elle affecté votre culture d’entreprise ?