Par L’Etudiant Fab, publié le 03 octobre 2022

Depuis plus de 30 ans, la Fondation Orange multiplie les actions pour faire du numérique un facteur d’égalité des chances. Des actions menées au niveau national, mais aussi au niveau international. L’essai avec le programme « Digital School », qui encourage l’éducation numérique des écoliers africains, favorise l’accès au savoir et permet à l’Afrique d’être mieux représentée sur internet. Programme complet (et passionnant) !

Aujourd’hui, il est à la mode de dire que tous les enfants ont accès à l’éducation. Mais ce n’est pas correct. En effet, il existe de nombreuses écoles sans livres ni cahiers, notamment en Afrique. C’est pourquoi la Fondation Orange rime avec « numérique » et « école ». Par ailleurs, en Europe et en Afrique, elle s’attache à faire du numérique un vecteur d’insertion sociale et professionnelle, notamment les jeunes sans qualification ni emploi, les femmes isolées, les personnes avec autisme, etc. c’est-à-dire les populations les plus précaires. Depuis 2005, la Fondation Orange repousse les frontières de la solidarité numérique en intervenant dans tous les pays où Orange est présent en tant qu’opérateur. Le programme « Digital School » est l’un de ses piliers en Afrique. Présentation.

Le programme « Écoles numériques » de la Fondation Orange

Ce programme concerne 1 400 écoles primaires dans 16 pays africains, soit pas moins de 500 000 enfants ! La plupart de ces écoles manquent de manuels, de cahiers et d’accès à Internet. Qu’à cela ne tienne, la Fondation Orange les relie à divers contenus éducatifs offline, comme Khan Academy, Wikipedia, Nomad Education ou encore Vikidia, grâce aux tablettes et serveurs Raspberry-Pi fournis. En connectant ces écoliers aux apprentissages et au monde, la Fondation Orange entend développer leur éducation et leur culture numériques, et ainsi leur insertion sociale. Et depuis l’installation des Écoles Numériques, les résultats et la fréquentation scolaire ont explosé !

Les choix culturels du « Point » - Soirée tragique ou repérage numérique ?
Sur le même sujet :
Repéré au dernier Festival de Cannes, La Nuit du 12, le nouveau…

Aider l’Afrique à être mieux représentée sur internet

Dix-huit milliards. C’est le nombre (étourdissant) de pages Wikipédia accessibles en ligne. Un fait qui témoigne du rôle fondamental d’Internet dans l’accès au savoir. Oui, mais désormais, l’Afrique est le continent le moins représenté dans cette encyclopédie en ligne, comme partout sur le Web. En raison des difficultés d’accès à Internet localement, il y a très peu de contributeurs africains. Ceci pourrez vous intéresser : Nouvelles applications du numérique dans la culture. La plupart des contenus sur l’Afrique sont écrits par des éditeurs non africains, ce qui entraîne une pénurie d’informations authentiques et fiables. Et dans la mesure où la culture permet de déconstruire les préjugés, de reconnaître l’autre et donc de favoriser la paix et le bien vivre ensemble, on peut dire que c’est un gros problème ! En éduquant la nouvelle génération africaine au numérique, la Fondation Orange entend leur donner les clés pour aider l’Afrique à reprendre le pouvoir sur sa représentation en ligne. C’est aussi le sens de WikiChallenge Schools of Africa, développé en collaboration avec l’ONG Wiki In Africa.

Thriller jeudi : en Italie, même le crime vire au populisme
Ceci pourrez vous intéresser :
Dans « L’illusion du mal », Piergiorgio Pulixi invente un vengeur anonyme et criminel,…

Le WikiChallenge Écoles d’Afrique, fer de lance du programme « École Numérique »

Le WikiChallenge Schools of Africa en est à sa quatrième édition. Il s’agit d’un concours d’édition destiné aux élèves de 9 à 13 ans des Écoles Numériques de la Fondation Orange en Afrique. Concrètement, ces derniers racontent leur Afrique sur Vikidia (le Wikipedia des enfants). Ils écrivent et publient une page sur un sujet qui leur est cher et important pour leur communauté. Cela peut être leur ville, leur village, une tradition, une spécialité culinaire, un lieu d’intérêt, etc. L’écriture s’effectue selon les codes et le style rédactionnel des encyclopédies en ligne. Ceci pourrez vous intéresser : Digital Benchmarks : Formations et outils pour introduire une culture d’entreprise digitale. L’intérêt est multiple : aller encore plus loin dans l’apprentissage numérique, progresser dans l’écriture, mettre en lumière les richesses culturelles du continent et permettre aux internautes du monde entier de découvrir des quotidiens jamais racontés à travers des histoires authentiques et insolites. . Les élèves et enseignants sont accompagnés et formés par des médiateurs pédagogiques de la Fondation Orange, ainsi que des Vikidiens et Wikipédiens bénévoles et bénévoles. Depuis 2017, les enfants ont soumis 357 textes, ainsi que 1 973 photos, dessins et vidéos. Pour 2022, le jury a rendu son verdict en désignant une école gagnante par pays, dont quatre grands gagnants, qui recevront chacun respectivement 2 000 € et 5 000 € de fournitures scolaires.

Et les quatre grands gagnants sont…

Ils sont également racontés en vidéo :

Pourquoi le nom d’Orange ?

Le mot « orange » vient à l’origine du persan narang, car ils fournissaient à tous les botanistes de l’époque en Europe leur oranger amer.

Comment s’appelle Orange en premier ? Le 21 juin 2001, les offres « Itinéris », « Ola » et « Mobicarte » de l’opérateur historique français ont changé de nom pour devenir « Orange ». En juin 2006, c’est au tour des activités « Wanadoo » et « My TV Line » d’être rebaptisées « Orange ».

Pourquoi France Télécom a adopté le nom Orange ?

Lors de cette Assemblée Générale, la décision d’abandonner définitivement le nom France Télécom au profit du nom Orange a été entérinée. Le groupe a expliqué ce changement par le besoin de « cohérence, de simplification » ainsi que par « le besoin d’avoir une meilleure visibilité internationale ».

Qui a créer Orange ?

L’histoire d’Orange commence avec la création en 1990 d’un consortium britannique de télécommunications appelé Microtel, destiné à concurrencer Vodafone outre-Manche.

Comment récolter de l’argent facilement ?

Cinq idées de piscine simples et rapides

  • Ajoutez des dates précises. …
  • Publiez des communiqués de presse montrant comment vous utilisez l’argent. …
  • Indiquez vos dépenses dans la description. …
  • Ne précipitez pas votre déploiement pour obtenir un coup de pouce. …
  • Concentrez-vous sur pourquoi.

Comment recevoir des dons ? Il s’agit de donations, en espèces ou en nature, qui ne nécessitent pas nécessairement un acte authentique ou notarié. Toutefois, pour recevoir une donation ou un legs, l’association doit avoir la capacité juridique de les recevoir. Toutes les associations ne peuvent donc pas recevoir de dons et legs.

Comment se faire financer par l’AFD ?

Les financements de l’AFD sont destinés aux États, aux collectivités locales, aux entreprises publiques et privées, dont les banques, les ONG françaises et les fondations. L’AFD ne finance pas directement les ONG des pays en développement : les financements passent par les programmes des ONG françaises.

Qui peut m’aider à financer mon projet ? Souvent délaissés par les créateurs d’entreprise, les organismes publics comme Pôle emploi ou Bpifrance peuvent financer des projets. En effet, ils accompagnent les entreprises dans la recherche de fonds menée par des entrepreneurs. Les chômeurs qui veulent se tourner vers l’entrepreneuriat ont aussi leur chance.

Comment obtenir des fonds pour une association ?

Pour le financement d’une association, il est impératif de déposer un dossier de demande de subvention en réponse à un appel à projets. Ce projet doit correspondre à une thématique suivie par la Fondation de France. La réponse apportée sera ensuite étudiée par un comité d’experts bénévoles qui l’instruira.

Comment faire une demande de AFD ?

Vous pouvez adresser votre demande AFD par courrier ou par e-mail à votre agence Pôle emploi ; Dans ce cas, vous recevrez un questionnaire à remplir et à nous retourner.