Pascale Coton, vice-présidente de la CFTC, Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, ainsi que l’économiste Patrick Artus et le politologue Jérôme Fourquet ont évoqué jeudi 28 avril, à l’aube du second quinquennat d’Emanuel Macron, les urgences économiques et sociales.

Le syndicaliste, le patron, l’économiste et le politologue s’inquiètent de la destruction de l’inflation et de son impact sur le pouvoir d’achat et les comptes publics.

Le sommaire

Le paysage politique

Le paysage politique

Jérôme Fourquet : L'[élection présidentielle] de 2017 n’a pas été fortuite. Le paysage électoral s’aligne lentement sur les réalités économiques, sociales et culturelles du pays, qui s’est profondément transformé en quelques décennies. Le Parti socialiste et Les Républicains ne représentent que 6,5 % des suffrages. Ceci pourrez vous intéresser : Aujourd’hui l’économie – Les priorités économiques du président réélu. Un nouveau duopole s’établit, qui s’oppose au rassemblement national La République en Marche. Il n’est plus aussi structuré et agrégé que par le passé. Ainsi, la France mélénchonique n’est reconnue ni dans l’un ni dans l’autre.

De plus, ce duopole crée une société en couches, avec le haut regardant vers le bas et le bas vers le haut : 74 % des cadres et professions intellectuelles au second tour [élection présidentielle d’avril 2022] ont voté pour Emmanuel Macron, 65 % des ouvriers ont choisi Marine Le Pen. Cette situation est compliquée pour la gouvernance politique, sociale et économique, dans un contexte où les préoccupations de pouvoir d’achat sont très fortes.

Pascale Coton : La division entre ville et village que nous dénonçons depuis des années se reflète dans le résultat de l’élection. Emmanuel Macron obtient les meilleurs résultats dans les grandes villes, Marine Le Pen à la campagne, où les habitants ont du mal à se rendre au travail et sont souvent confrontés à une dégradation marquée des services publics. On dit constamment aux salariés qu’il y aura un déficit des retraites, de la sécurité sociale… Comment voulez-vous qu’ils puissent se projeter correctement et positivement avec leurs enfants face à une école qui a été endommagée ces dernières années et des travaux perturbés ?

Geoffroy Roux de Bézieux : Paris a voté à 85 % pour Emmanuel Macron, Colombey-les-deux-Églises, village du général de Gaulle, a donné pour la première fois la majorité à l’Assemblée nationale [avec 56,73 % des voix]. Le fondement de cette situation est d’abord économique plutôt qu’identitaire. Plus le territoire est désindustrialisé et les pertes d’emplois, plus les votes pour les extrêmes se multiplient. Il faut faire revivre la Datar [Délégation Interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité du Territoire] moderne, capable de penser l’aménagement du territoire et l’attractivité du territoire. Le développement de la croissance économique dans les villes moyennes qui n’ont pas de spécificités est le sujet principal.

La suspension des approvisionnements en gaz de la Russie, "plus grande menace" pour l'économie allemande
Ceci pourrez vous intéresser :
La fin de l’approvisionnement en gaz russe réduira le PIB allemand « de…

Rareté et inflation

Patrick Artus : Nous sommes de retour dans un monde de pénurie. Nous avons un problème de ressources, d’énergie, de matières premières, de transport, de composants, et même d’emploi. S’y ajoutent les sanctions contre la Russie et la transition énergétique. Ceci pourrez vous intéresser : Pékin veut relancer son économie à travers de grands travaux. La production mondiale de lithium doit être multipliée par 40 pour équiper nos véhicules électriques. Tout cela crée de l’inflation, comme dans la période 1970-1990. Cela conduira à une hausse des taux d’intérêt, qui imposera des contraintes budgétaires, et mettra ainsi fin au « tout ce qu’il faut ». Cela change complètement l’action publique.

Si on avait aujourd’hui une parfaite indexation des salaires sur les prix et une parfaite indexation des prix sur les charges d’exploitation, on se dirigerait vers 20% d’inflation. Celui que nous avons aujourd’hui en Europe, qui n’est pas loin de 8 %, n’est qu’un effet mécanique des matières premières. Il n’y a pas eu d’effet boule de neige. Par conséquent, le risque est devant nous.

G.R.B. : C’est un univers macroéconomique que ma génération d’entrepreneurs n’a pas connu : celui des années 1970-1980, quand on partait de la question : « Combien vais-je transférer à la hausse des droits de douane, 10 % ou 15 % ? Nous n’avons pas fait cela depuis trente ans. En effet, nos apports augmentent, parfois de manière inimaginable. J’ai une petite entreprise qui fait des gâteaux au chocolat. Certains sont dans des gobelets en aluminium. Le fabricant nous a dit : « C’est + 86 % de la tasse. » Le beurre est de 42%, les œufs, avec la grippe aviaire plus de 50%. Nous avons des choses absolument incroyables. Le système économique actuel ne sait pas comment lisser l’inflation. Je pense que celui-ci est sous-estimé dans les prévisions. Je ne sais pas où nous allons.

Economie : Attention à votre propre ivresse
A voir aussi :
La France n’a jamais été aussi peu « néolibérale ». L’Etat est enfoncé jusqu’au…

Pouvoir d’achat

P.A. : Il y a une différence très importante entre la perception et la réalité mesurée du pouvoir d’achat. En cinq ans, il a augmenté pour toutes les tranches de revenus, et plus pour les bas revenus que pour les plus élevés, ce qui n’est pas une perception collective, car 80 % des Français disent que le leur a diminué en cinq ans.

J.F. : Le pouvoir d’achat aujourd’hui ne se résume pas, comme dans les années 1950, 1960 ou 1970, à joindre les deux bouts et à remplir les réfrigérateurs. C’est bien plus que cela. Nous sommes dans une société qui est devenue très sécularisée, avec la chute des grandes idéologies et qui est devenue très consumériste. Aujourd’hui, le pouvoir d’achat, au sens premier du terme, c’est « pouvoir acheter ».

Si je peux acheter tel ou tel produit culte, alors j’ai l’impression d’appartenir à une grande table, à un grand parti de la société de consommation et à une grande classe moyenne. L’annonceur Jacques Séguéla a déclaré: « A 50 ans, si vous n’avez pas de Rolex, vous avez gâché votre vie. Les « gilets jaunes » français répondent : « Si vous n’avez pas les moyens d’acheter du Nike ou du Nutella pour vos enfants à 40 ans, alors vous êtes un cas social. »

Transition énergétique et sobriété

G.R.B. : La production de « plus vert » est plus chère, sinon on l’aurait fait il y a longtemps. Nous recherchons toujours des économies de production. Ceci est plus coûteux en termes d’investissement et de coûts de production. Encore une fois, comment remettre cela dans la chaîne de valeur ? Tous les Français veulent consommer plus « vert », mais ils ne veulent pas en payer le prix. Objectivement, le débat présidentiel a été très mauvais de ce point de vue, car personne n’a dit la vérité.

PA : La transition énergétique, c’est quatre points d’investissement supplémentaires dans le PIB, un tiers pour la décarbonation énergétique, un tiers pour la décarbonation industrielle et un tiers pour la rénovation de l’habitat. De plus, le capital a été détruit. Un site qui passe à l’hydrogène investit en détruisant ses anciens fours et en rachetant de nouveaux sans en produire davantage. Si on veut investir quatre points de PIB, il faut donc dépenser quatre points de PIB en moins. Il n’y a pas de choix. Dès lors, la sobriété nous sera imposée. Il y a trois manières d’y parvenir : soit par les comportements, soit par les prix, soit par la fiscalité, car l’État va lever des impôts pour financer les investissements nécessaires à la transition. Dans tous les cas, vous devrez dépenser quatre points de moins pour faire de la place à l’investissement, volontairement ou de force.

Priorité aux compétences

P.A. : Le problème des compétences (capital humain, enfants, scolarisation, salaires des enseignants, lycée professionnel, formation professionnelle) tire tout le monde : le problème de l’emploi – 67 % des Français valides ont un emploi contre 80 % des Suédois. Industrie – 70% de la différence de poids de l’industrie dans le PIB des pays de l’OCDE [Organisation de coopération et de développement économiques] s’explique par les compétences de la population. Celui sur les comptes publics – nous avons peu d’emplois, et donc de faibles recettes fiscales, à cause du chômage. Les dépenses publiques sont liées à la population, les revenus à l’emploi. Des pays comme la France qui ont peu d’emplois ont un problème budgétaire structurel.

G.R.B. : Les compétences ne sont pas que bac+5. L’illettrisme numérique touche tout le monde, y compris les camionneurs et les travailleurs domestiques. Les seuls patrons qui n’ont pas de problèmes d’emploi sont ceux qui n’emploient pas. C’est si simple. Je suis allé récemment chez le conseiller du Medef. Le gérant de l’entreprise de transport de 52 camions à Nevers m’a dit : « Quand le camionneur m’appelle, j’arrête tout le monde dans l’entreprise et je l’accueille personnellement pour le convaincre de venir. L’offre et la demande se sont inversées.

Philippe Escande et Françoise Fressoz

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce que l’autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

Cliquez sur «  » et assurez-vous d’être la seule personne à regarder Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera lié à ce compte.

non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Comment faire une analyse économique d’un pays ?

L’étude de la situation économique d’une industrie, d’une région, d’un pays, se fait à partir de l’évolution d’indicateurs à court terme. Les principaux indicateurs utilisés sont : Le taux de croissance du PIB qui indique l’évolution du PIB sur une période donnée.

Comment analyser la situation économique d’un pays ? Comment s’effectue l’analyse d’une situation économique donnée ? La situation économique se caractérise par l’état, à un instant donné, des principales variables économiques et sociales : production, consommation, épargne, investissements, commerce extérieur, valeur monétaire, emploi…

Quels sont les méthodes de l’analyse économique ?

L’analyse économique repose donc largement sur une approche hypothético-déductive, dans la mesure où les théories et les modèles se développent à partir d’hypothèses. Enfin, les théories peuvent également être testées et remises en question en observant des faits dans une approche inductive.

Quelles sont les étapes de la science économique ?

Les phases les plus importantes sont : la révolution industrielle (1750-1850), le triomphe du capitalisme (1850-1914), l’entre-deux-guerres (1919-1939), les années trente…

C’est quoi l’analyse économique ?

II- L’analyse économique L’analyse économique tente d’expliquer la manière dont les ressources rares sont utilisées entre différents usages alternatifs pour répondre aux besoins illimités des individus. « La rareté de la ressource est telle que la demande dépasserait l’offre disponible si le prix était nul ».

Comment évaluer un pays ?

La richesse d’un pays est calculée sur la base de plusieurs critères : la richesse, marchande et non marchande, et d’autres critères liés à la qualité de vie. Pour calculer la richesse d’un pays, l’indicateur principal s’appelle le produit intérieur brut (PIB).

Comment mesurer l’économie d’un pays ?

La mesure de la production des terres se fait généralement par le produit national brut (PIB) et le produit intérieur brut (PIB).

Comment déterminer si un pays est développé ?

Un pays développé – également appelé « pays industrialisé » – a une économie mature et complexe, généralement mesurée par le produit intérieur brut (PIB) ou le revenu moyen par habitant. Les pays développés bénéficient d’infrastructures technologiques de pointe et présentent différents secteurs industriels et de services.

C’est quoi l’analyse économique ?

II- L’analyse économique L’analyse économique tente d’expliquer la manière dont les ressources rares sont utilisées entre différents usages alternatifs pour répondre aux besoins illimités des individus. « La rareté de la ressource est telle que la demande dépasserait l’offre disponible si le prix était nul ».

Comment faire une analyse économique d’une entreprise ?

Analyse financière et économique des entreprises

  • La première consiste à étudier les états financiers de la société cible ;
  • Ensuite, regardons le secteur d’activité de l’entreprise : quel est le potentiel du marché dans lequel elle se situe ?

Quels sont les outils de l’analyse économique ?

Les outils les plus couramment utilisés par les économistes à ce stade de l’étude sont : les fonctions, les graphes, les dérivées, le calcul différentiel, l’optimisation sous ou sans contraintes et le calcul matriciel.

Comment est l’économie actuellement ?

La croissance mondiale devrait être de 6 % en 2021, puis ralentir à 4,4 % en 2022. Les projections pour 2021 et 2022 sont plus favorables que dans l’édition des PEM d’octobre 2020.

Quel est le marché mondial ?

Quand on parle de marché mondial, on entend le fait que partout dans le monde on privilégie la mise en place du modèle d’économie de marché. Cela signifie également que les opportunités économiques se multiplient.

Que sont les marchés mondiaux ? Quels sont les plus grands marchés du monde ?

  • Chine. …
  • États-Unis. …
  • ROYAUME-UNI. …
  • Japon. …
  • Corée du Nord. …
  • France. …
  • Allemagne. …
  • Inde.

Quels sont les plus gros marchés mondiaux ?

Dans le classement mondial des plus grands marchés du e-commerce, le Royaume-Uni occupe la première place juste devant les États-Unis en termes de ventes par habitant. L’Allemagne, la France et les Pays-Bas suivent.

Quel est le plus grand marchés du monde ?

Situé au sud de Paris, Rungis est le plus grand marché de produits frais au monde !

Quel est le leader du E-commerce ?

Sans surprise, le leader du e-commerce Amazon (52,1%*) se classe en tête du podium, suivi de Cdiscount qui grimpe de 5,6 points (22,6%*) devant la Fnac (19,9%)*).

Quel est le premier marché mondial ?

Les États-Unis sont la première économie mondiale devant la Chine et le Japon. En 2020, le produit intérieur brut (PIB) américain était de 20,937 milliards de dollars. La Chine était de 14,723 milliards de dollars et le Japon de 5,065 milliards de dollars.

Quel est la premier puissance mondial ?

RangÉtatPIB 2022 (milliards de dollars)
1ÉTATS UNIS24,796 milliards de dollars
2cinéma18,460 milliards de dollars
3Japon5,383 milliards de dollars
4Allemagne4,557 milliards de dollars

Quelles sont les 5 premières puissances mondiales ?

Histoire des cinq grandes puissances mondiales : Russie, Chine, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France.

Quel sont les trois principaux pôle du commerce mondial ?

Taux de croissance du commerce mondial et PIB Le commerce mondial, qu’il s’agisse d’importations ou d’exportations, s’effectue principalement entre 3 pôles principaux : l’Europe (essentiellement l’Union européenne), la région asiatique et l’Amérique du Nord.

Quels sont les 3 principaux pôles du commerce mondial ?

Les trois pôles principaux organisent le commerce mondial. Cette « triade » comprend l’Amérique du Nord, l’Union européenne, le Japon, la Chine et d’autres pays émergents d’Asie du Sud-Est. Ils concentrent 85% de la richesse mondiale. Ces trois centres se partagent 85% du commerce mondial.

Quels sont les trois principaux pôles ?

La triade en géographie économique marque les trois pôles qui dominent l’économie mondiale, à savoir 1985, le Japon, la CEE (dix membres) et les États-Unis, mais actuellement l’Asie de l’Est, l’Union européenne – ou l’Espace économique européen – et l’Amérique du Nord .

Quel sont les 5 Puissance mondial ?

Les grandes puissances d’aujourd’hui. Les États-Unis sont la seule superpuissance, la Chine et la Russie sont considérées comme des superpuissances potentielles, le Japon, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont des puissances de taille moyenne et l’Italie est souvent décrite comme « moins qu’une grande puissance ».

Quelles sont les 5 premières puissances mondiales ?

Quel est le pays le plus riche du monde 2022 ?

En 2022, les États-Unis resteront un pays riche par excellence, prenant la première marche du classement du PIB, avec un PIB estimé par le FMI à 24,796 milliards de dollars, soit une hausse de 5,2 % par rapport à l’an dernier.

Quelles sont les 7 grandes puissances mondiales ?

Le G7 est un regroupement informel de sept économies mondiales avancées : l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Quelle est la première puissance économique mondiale en 2022 ?

Classement des pays par PIB : Top 10 des pays les plus riches du monde en 2022. En tête du classement des pays les plus riches du monde se trouvent, sans surprise, les États-Unis, dont le PIB est de 24,796 milliards de dollars. Il a augmenté de 5,20% par rapport à 2021.

Quelles sont les 7 grandes puissances mondiales ?

Le G7 est un regroupement informel de sept économies mondiales avancées : l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Quelles sont les 8 grandes puissances mondiales ?

Le G8 n’est pas une institution, c’est un club qui réunit les chefs d’État ou de gouvernement des pays les plus industrialisés (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) auquel s’ajoute le président de la Commission européenne

Quelles sont les 7 grandes puissances mondiales 2021 ?

Le Groupe des Sept (G7) est un groupe de discussion et de partenariat économique de sept pays qui, en 1975, étaient connus comme les plus grandes puissances avancées du monde détenant environ 2/3 de la richesse nette mondiale, puis 45 % en 2019 : Allemagne, Canada, États-Unis États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni.

Quel est la place de la France en Europe ?

Puissance mondiale et européenne Avec 67,7 millions d’habitants au 1er janvier 2021, la France représente moins de 1 % de la population mondiale. Elle est ainsi classée 21e au monde par les pays les plus peuplés, et 2e en Europe, derrière l’Allemagne.

Quelle place occupe la France dans le monde ? La place de la France dans le monde : 4ème puissance économique mondiale. 1er pays touristique au monde (60 millions de touristes chaque année). 2. dans le monde pour l’industrie agroalimentaire, les services.

Quelle est la place de la France dans le projet européen ?

Avec un peu plus de 67 millions d’habitants au 1er janvier 2021, la France se classe au deuxième rang de l’Union européenne en termes de population, derrière l’Allemagne. Son poids démographique affecte sa représentation dans les institutions européennes.

Comment se situe la France dans l’espace européen ?

Géographiquement : la France, d’une superficie de 551 000 km², s’étend sur 970 km du nord au sud et 950 km d’est en ouest. C’est le plus grand pays d’Europe occidentale. Les frontières, source de conflits avec les voisins, se sont aujourd’hui stabilisées.

Quelle est la place de la France et de l’Europe dans le monde ?

La France est géographiquement située sur le continent européen. Mais elle fait aussi partie de l’Union européenne qui en compte désormais 28. A quoi sert l’Union européenne ? L’objectif de l’UE, depuis 1957, est de promouvoir les échanges et la coopération entre les différents États membres.

Quelle est la place de la France et de l’Europe dans le monde ?

La France est géographiquement située sur le continent européen. Mais elle fait aussi partie de l’Union européenne qui en compte désormais 28. A quoi sert l’Union européenne ? L’objectif de l’UE, depuis 1957, est de promouvoir les échanges et la coopération entre les différents États membres.

Quelle est la place de l’Europe dans le monde ?

Avec environ 20 % du marché mondial, l’Union européenne est le plus grand bloc commercial du monde. En tant que géant économique, l’Europe produit plus du quart de la richesse mondiale. Après la Chine et l’Inde, près de 500 millions de résidents de l’UE constituent le groupe démographique le plus important au monde.

Quelle est la place de la France et de l’UE dans le monde ?

L’Union européenne est un acteur majeur de la mondialisation. Face à la concurrence internationale, les pays européens construisent un espace commercial et politique commun. Parmi eux, la France est la deuxième puissance européenne et la sixième puissance mondiale.