Des chercheurs d’un laboratoire lyonnais travaillent sur un moteur thermique transformable en hydrogène. Une nouvelle solution pour accompagner la transition écologique du parc automobile.

Sera-t-il bientôt possible de convertir son véhicule thermique à l’hydrogène ? A l’image de la rénovation, qui consiste à reconditionner un véhicule thermique en véhicule électrique, ou de la box E85, des chercheurs du laboratoire de l’Institut Français du Pétrole et des Energies Nouvelles (IFPEN) travaillent sur une solution pour convertir un moteur thermique en un moteur à hydrogène. moteur. .

Un véritable axe de recherche pour pouvoir remplir les accords de Paris de 2015. Rappelons que la France doit disposer d’un parc automobile sans émission d’ici 2050.

Un boîtier électronique pour changer le carburant nécessaire

Un boîtier électronique pour changer le carburant nécessaire

Pour convertir votre voiture à l’hydrogène, il suffirait théoriquement d’installer un nouveau boitier électronique sur le moteur thermique existant. Il faudrait cependant revoir le circuit d’injection et adapter le réservoir, comme pour l’installation d’une boite E85.

Les premiers résultats enregistrés sont concluants. Lire aussi : Wattpark : Que propose Airbnb pour promouvoir les voitures électriques ?. A 120 km/h et aux alentours de 3 000 tr/min, le moteur converti n’émet aucun CO2, et quasiment pas de particules fines.

291 km/h pour une voiture à hydrogène !
Ceci pourrez vous intéresser :
Le prototype hydrogène H24 établit un nouveau record de vitesse sur le…

L’hydrogène, une solution très prometteuse

Si IFPEN s’est tourné vers cette solution pour l’avenir, c’est parce que l’hydrogène est très prometteur sur le papier. Contrairement aux véhicules électriques, la taille et le poids des moteurs nécessaires sont plus petits. A voir aussi : Mercedes bat un record avec sa voiture électrique Vision EQXX : 1000 km sur une seule charge, Tesla peut trembler. L’autonomie est augmentée et le passage à la pompe se fait aussi vite qu’un réservoir plein.

Cependant, plusieurs points doivent encore être améliorés avant de pouvoir fonctionner à l’hydrogène. Les bornes de recharge ne sont pas encore très présentes sur le territoire. La production d’hydrogène, en revanche, se fait encore majoritairement par les hydrocarbures, et n’est donc pas forcément « renouvelable ».

IFPEN travaille également sur ces différents aspects. Elle s’est récemment dotée d’un banc d’essai dédié au moteur à hydrogène, et à ses deux solutions de mobilité (conversion d’un modèle thermique ou “nouveau” moteur à hydrogène).

Cependant, l’institut ne met pas tous ses œufs dans le même panier. Pour IFPEN, la mobilité bas carbone reposera à la fois sur les véhicules électriques et les véhicules à hydrogène.

Au cours de l’année 2020, la conversion de votre véhicule à moteur essence ou diesel en pile à combustible à hydrogène devrait être rendue possible par l’examen d’un professionnel agréé et agréé.

Le pilote à hydrogène du Rallye Dakar 2024 sera piloté par Philippe Croizon
Voir l’article :
Publié Il y a 5 heures, mis à jour il y a…

Quand et comment l’hydrogène A-t-il été formé ?

Histoire de l’hydrogène En 1671, Robert Boyle décrit la réaction entre le fer et les acides dilués, qui produit du dihydrogène. La substance sera appelée “air inflammable” par Cavendish en 1766, à qui l’on attribue également la découverte de l’hydrogène comme élément.

Quand l’hydrogène a-t-il été découvert ?

Quelle est l’origine de l’hydrogène ?

Le reformage du gaz naturel avec de la vapeur d’eau surchauffée est un procédé largement utilisé pour produire de l’hydrogène. Sous l’action de la vapeur d’eau et de la chaleur, les atomes qui composent le méthane (CH4) se désagrègent et se réarrangent en dihydrogène (H2) d’une part et en dioxyde de carbone (CO2) d’autre part.

Quand et comment l’hydrogène a été formé ?

L’hydrogène solide est obtenu en abaissant la température en dessous du point de congélation du dihydrogène, qui est de 14,01 K (−259,14 ° C). L’état solide a été acquis pour la première fois en 1899 par James Dewar.

Quelle carburant pour remplacer le diesel ?

Composé à plus de 90% d’éthanol, ce carburant vert peut être utilisé par les camions, les cars et les bus.

Le diesel peut-il fonctionner à l’éthanol ? Il n’est pas recommandé de faire rouler une voiture avec un moteur diesel à l’éthanol.

Comment transformer une voiture diesel en essence ?

La conversion ne peut être effectuée que par un professionnel établi en France et agréé par un fabricant de kits de rétrofit. Chaque véhicule converti reçoit une « homologation prototype », une plaque de conversion est ensuite fixée sur la machine convertie, la plus proche de celle du constructeur.

Comment passer du diesel au bioéthanol ?

Il est possible de convertir sa voiture au bioéthanol à l’aide d’un outil de conversion. Seules les voitures diesel ne correspondent pas. Cependant, même si toutes les voitures après 2000 sont compatibles, pour celle construite précédemment, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît.

Pourquoi on ne roule pas à l’hydrogène ?

La raison pour laquelle l’hydrogène est inefficace est due au processus de transfert d’énergie nécessaire pour alimenter une voiture. C’est ce qu’on appelle parfois la transition du vecteur énergétique.

Pourquoi l’hydrogène est-il difficile à stocker ? L’hydrogène est un gaz difficile à stocker car il est si petit et léger qu’il se glisse partout et nécessite des moyens techniques importants pour le stocker à basse température et très haute pression.

Pourquoi l’hydrogène est explosif ?

L’hydrogène réagit avec l’oxygène pour former de l’eau et cette réaction est extraordinairement lente à température ambiante ; mais s’il est accéléré par un catalyseur, tel que le platine, ou une étincelle électrique, il se produit avec une violente explosion.

Quel avenir pour la voiture à hydrogène ?

D’ici 2024, la production de ce gaz permettra de générer près de 6 gigawatts d’énergie et environ 40 gigawatts en 2030. Ce plan européen, évoquant entre 180 et 470 milliards d’euros d’investissements d’ici 2050, devrait donc participer à l’expansion rapide de voitures à hydrogène dans les années à venir.

Quelle est l’autonomie d’un véhicule à hydrogène ?

Les avantages de la voiture à hydrogène Son autonomie passe de 230 kilomètres à 370 kilomètres (cycle WLTP*). En cela, le système à hydrogène peut être considéré comme un “amplificateur d’intervalle”.

Quel est le prix d’une voiture à hydrogène ? Il faut compter en moyenne 100 000 € pour se procurer une voiture à hydrogène. Les prix devraient bientôt baisser avec la concurrence entre les constructeurs automobiles. Le Hyundai Nexo ou le Toyota Mirai sont également commercialisés à des prix inférieurs à 80 000 €.

Quel est le prix d’un plein d’hydrogène ?

Pour le remplissage en hydrogène, le kilogramme est actuellement facturé entre 10 € et 15 €. Les véhicules à hydrogène actuels transportent environ 6 kg.

Quelle marque de voiture roule à l’hydrogène ?

La Mirai 2. Toyota relance en effet sa voiture à hydrogène sur les routes en 2021, dont la première version a été lancée en 2014, la première voiture de série à pile à combustible. Honda l’a depuis rejoint avec sa Clarity Fuel Cell, ou Hyundai avec son SUV Nexo.