installée

hier à 12:17, mis à jour hier à 17:56

La canicule qui a touché la France ces derniers jours peut avoir de lourdes conséquences sur l’économie.

Canicules intenses, pluies coûteuses. C’est une formule que l’on peut utiliser pour résumer l’impact de telles canicules sur l’économie en France. C’est en tout cas ce qu’a désigné Santé Publique France dans une étude sur les conséquences économiques de la canicule en France métropolitaine. Publiée le 27 juillet 2021, et mise à jour sur le site de l’agence nationale de santé le 1er juillet 2022, l’étude apparaît « plus que jamais d’actualité » selon Olivier Chanel, directeur d’études au CNRS à Aix-Marseille School of Economics (AMSE ) et co-auteur du rapport. Pour cause, entre la chaleur accablante et l’interdiction d’activités, « tout le monde semble prédisposé à un état d’oisiveté dans les jours à venir » suggèrent des chercheurs.

Un impact économique à relativiser ?

Un impact économique à relativiser ?

C’est un écueil majeur dans la lutte contre ce phénomène climatique extrême : « les canicules ne sont que peu analysées sous les aspects économiques », précise Olivier Chanel. Or, cet épisode de fortes chaleurs a un coût non négligeable selon Santé Publique France, qui estime que les vagues de chaleur qui surviennent entre 2015 et 2020 coûteront 22 à 37 milliards d’euros à cause des dépenses médicales, ralentissant l’activité économique. Sur le même sujet : Macron : l’industrie de défense doit entrer dans « l’économie de guerre ». ou « perte de bien-être ». La perte de bien-être est liée par les chercheurs à l’interdiction d’activités qui, selon eux, aurait de « réelles répercussions socio-économiques ». Tant sur le plan physique (évitement des activités sportives, annulation d’événements) que psychologique (fatigue, crampes, capacités cognitives réduites), nombreux sont les facteurs qui font perdre le bien-être.

« La déformation des rails due aux canicules pourrait, par exemple, conduire à la fermeture de nombreuses lignes ferroviaires, ont poursuivi les chercheurs. Et cela conduit certainement à une désorganisation de la société et à une augmentation dans le temps de la valeur économique », analyse l’étude co -auteur Selon ce même rapport, les vagues de chaleur ont coûté en moyenne « 814 euros par occupant exposé » sur la période enregistrée.

Les vagues de chaleur auront également un réel impact sur la productivité au travail. Le travailleur moyen qui est exposé à plus de 33°C perdra environ 50% de sa capacité de travail selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT). « Il est très probable que la production agricole soit encore affectée cette année », a déclaré Olivier Chanel. Conséquence directe de la canicule actuelle, puisqu’aucun épisode orageux n’est prévu par Météo France d’ici fin juillet au moins, la sécheresse pourrait être encore pire. En 2020, la sécheresse, par exemple, coûtera entre 1 et 1,2 milliard d’euros, selon la Caisse centrale de réassurance (CCR). Mais le rapport du Sénat relativise l’impact que pourraient avoir les canicules sur l’activité économique. Après la canicule de 2003, le Sénat constatait que la croissance n’avait été amputé que de 0,1 à 0,2 point de PIB sur l’ensemble de l’année, soit 2 à 4,5 milliards d’euros.

À lire aussiPourquoi les villes peuvent-elles surmonter le défi de la canicule ?

Alors pourquoi nous dirigeons-nous vers une crise aussi énorme en 2003 ? « Des facteurs structurels sont à prendre en compte dès maintenant : l’hôpital est en crise, et il y a un manque de personnel médical pour faire face à la canicule et gérer le pic Covid actuel » expliquent les chercheurs du CNRS.

Cependant, ajoute-t-il, « il semble peu probable que cette vague de chaleur fasse plus de dégâts qu’en 2003 ». Pour rappel, ces vagues de chaleur incroyables provoquent des vagues de décès, notamment chez les personnes les plus vulnérables. Installé au lendemain de cette catastrophe sanitaire, le Plan National Canicule (PNC) a permis de limiter les effets sur la santé en sensibilisant les citoyens à l’impact de la chaleur. Jumelé chaque été, puisqu’il a contribué à réduire au maximum le nombre de décès. Sur les 15 209 décès dus à la canicule de 2003, le nombre a chuté de manière significative à 1 462 en 2019 lors du même épisode de canicule.

Voir aussi – Vagues de chaleur : les vagues de chaleur vont-elles augmenter ?

Remaniement : Marlène Schiappa nommée secrétaire d'État à l'Économie sociale et solidaire et à la Vie associative
Voir l’article :
L’ancien ministre d’État à la Citoyenneté obtient un siège au gouvernement après…

Qui active le plan canicule ?

Le Plan canicule a été activé à l’échelle nationale en France du 1er juin 2022 au 15 septembre pour limiter les conséquences sanitaires lors des fortes chaleurs. Il passe au niveau 3 dans certains départements. Voir l’article : Ministère de l’Economie : Bruno Le Maire reste à Bercy. Les personnes âgées, dans les Ehpad, les enfants sont particulièrement à risque.

La gestion de la canicule est confiée au ministre de l’Intérieur. La crise devenant intersectorielle, elle nécessite une mobilisation et une coordination maximales de la réponse de l’État à l’activation de la Cellule interministérielle de crise (CIC) qui fédère l’ensemble des ministères concernés.

Quand est-on en alerte canicule ?

Quel est le plan canicule ? Le Plan Canicule, fixé du 1er juin au 15 septembre, vise à prévenir et combattre les conséquences sanitaires des canicules. Nous vous informons sur les recommandations, les niveaux d’alerte et les cartes d’alerte de Météo France.

Qu’est-ce qu’une alerte canicule ?

Selon Météo France, la période propice aux canicules s’étend généralement du 15 juillet au 15 août, mais peut survenir exceptionnellement en dehors de cette période.

Le dollar chute sur le regain de confiance dans l'économie
A voir aussi :
Les bons indicateurs et résultats des entreprises depuis vendredi ont fait reculer…

Comment se protéger des fortes chaleurs ?

Les épisodes caniculaires ont une définition précise : épisodes de fortes chaleurs, de jour comme de nuit et de longue durée selon Météo France. « Au moins trois jours », sur le site Internet du gouvernement.

Se mettre à l’abri Si vous êtes sur terre et que la température extérieure est plus élevée qu’à l’intérieur, fermez volets, rideaux et fenêtres. Cela empêche la chaleur de pénétrer et maintient votre maison au frais. Ventilez tôt le matin ou le soir pour apporter de la fraîcheur.

  • Comment se protéger en cas de canicule ? Comment se protéger des vagues de chaleur ?
  • Hydrater. La première chose à faire est de boire beaucoup et à température ambiante. …
  • Ajustez votre alimentation. …
  • Choisissez les bons vêtements. …
  • Appliquez un écran solaire. …
  • Baisser la température à l’intérieur. …
  • Avoir froid. …
  • Prends une douche. …

Quelle est la raison principale pour la canicule ?

Sur la plage, pensez aux parasols.

Quelle température pour la canicule ?

Cela se produit avec un réchauffement très important de l’air, ou avec l’invasion d’air très chaud (exemple en Europe : le sirocco vient du Sahara), qui provoque notamment une baisse importante de l’amplitude thermique entre le jour et la nuit. La chaleur s’accumule plus vite qu’elle n’est évacuée par …

Des seuils de température et de durée sont fixés et varient selon les départements, explique Météo France. Par exemple : à Toulouse, Météo-France a fait état de canicules alors que pendant 3 jours et 3 nuits elle n’est pas descendue en dessous de 21°C minimum et au dessus de 36°C maximum pendant la journée.

Quelle température pour une canicule ?

A quand une vague de chaleur ? Selon Météo France, la période propice aux canicules s’étend généralement du 15 juillet au 15 août, mais peut survenir exceptionnellement en dehors de cette période.

Comment se définit une canicule ?

La France est en Europe occidentale et pour cette zone géographique, les vagues de chaleur sont généralement définies comme des vagues de chaleur où la température nocturne est supérieure à 18-20°C tandis que la température diurne s’élève au-dessus de 30-35°C.

Quels sont les symptômes d’un coup de chaleur ?

Les vagues de chaleur sont des périodes de très fortes chaleurs durant l’été. Bien qu’il n’y ait pas de définition officielle, on suppose qu’il y a canicule lorsque, dans un secteur donné, la température reste élevée et l’amplitude thermique est faible.

Conséquences d’une exposition prolongée à la chaleur, il provoque un échauffement de l’organisme, qui se traduit par une forte fièvre, des rougeurs au visage, des maux de tête, une soif intense voire des vomissements et des troubles de la conscience.

Comment guérir d’un coup de chaleur ?

Quels sont les effets d’un coup de chaleur ? Les signes d’un coup de chaleur sont des maux de tête, des vertiges, une sensation de très chaud, une peau qui devient rouge, sèche, nauséeuse ou chaude, des troubles du comportement pouvant aller de la somnolence à l’agressivité, une démarche chancelante, une fatigue et une soif intenses, des crampes musculaires, …