BMW annonce la production d’une petite série de son SUV iX5 en version hydrogène, une technologie que l’entreprise juge prometteuse dans la transition vers une mobilité décarbonée.

Si pratiquement tous les constructeurs automobiles ont entamé leur transition énergétique avec le développement de nouvelles voitures 100 % électriques, certains souhaitent aller un peu plus loin. En effet, plusieurs marques misent sur les énergies alternatives, comme Porsche, très intéressée par les carburants de synthèse pour faire tourner les moteurs thermiques, ou encore Toyota et l’hydrogène. Le constructeur japonais commercialise également un modèle à hydrogène en France avec la Mirai.

Mais Toyota n’est pas le seul à s’intéresser à cette énergie, puisque BMW entend aussi exploiter tout le potentiel de ce qui pourrait peut-être être l’alternative numéro un aux véhicules électriques d’ici quelques années. La firme bavaroise vient d’annoncer le démarrage de la production de systèmes de pile à combustible pour son SUV iX5 Hydrogen. Ce n’est pas une surprise car le constructeur nous avait révélé quelques détails en août 2022.

Le début d’une nouvelle aventure ?

Le début d’une nouvelle aventure ?

L’association d’une pile à combustible et d’une batterie devrait enrichir la gamme du constructeur allemand dans les années à venir, même si on n’en connaît pas forcément encore les proportions. Voir l’article : Le Français NamX veut révolutionner la voiture à hydrogène avec ses réservoirs amovibles. BMW veut apporter plus de diversité à cette transition énergétique sans précédent, et l’hydrogène en fait partie, même si les voitures électriques resteront prédominantes pour les années à venir.

« Nos nombreuses années de recherche et de développement nous ont permis de tirer le meilleur parti de la technologie de l’hydrogène », déclare Frank Weber, membre du conseil d’administration de BMW AG. « Nous avons atteint plus de deux fois la puissance continue de la pile à combustible de deuxième génération de la BMW iX5 Hydrogen, tandis que le poids et la taille ont été considérablement réduits. »

En fait, l’hydrogène est souvent considéré comme une sorte « d’usine à gaz », et il faut beaucoup plus d’éléments pour le fabriquer par rapport à une voiture électrique. Reste à savoir si la recherche et le développement autour de cette technologie rendront la voiture à hydrogène réellement pertinente d’un point de vue écologique.

Stellantis va révolutionner les ventes de voitures - France Hydrogène
Lire aussi :
Nous utilisons des cookies pour améliorer et améliorer l’expérience utilisateur sur notre…

Le iX5 Hydrogen ne sera pas à vendre

Dans le cas du iX5 Hydrogen, BMW précise que le SUV développe une puissance de 374 ch grâce à l’association d’un moteur électrique doté de la technologie BMW eDrive de cinquième génération et d’une batterie performante spécialement conçue pour ce véhicule. Sur le même sujet : Hopium Machina : Cette voiture est-elle l’alternative hydrogène à Tesla ?. La voiture a deux réservoirs d’hydrogène et la pile à combustible.

L’ensemble est intégré au châssis d’un X5 standard et BMW produira une petite série de son iX5 Hydrogen en fin d’année « à des fins de test et de démonstration », précise la marque dans son communiqué. En d’autres termes, il ne sera pas disponible à la vente.

Voitures électriques à 100 euros par mois : le dispositif ne s'adressera pas "à tous les Français"
Lire aussi :
Le système de location devrait permettre à la plupart des foyers d’utiliser…

Comment cette technologie est-elle fabriquée ?

Rappelons également que, depuis 2013, BMW s’est associé au japonais Toyota, premier constructeur mondial et l’un des plus avancés en matière de motorisation à hydrogène. La firme allemande, en particulier, s’approvisionne auprès de Toyota pour les différentes piles à combustible nécessaires à la fabrication de la BMW iX5 Hydrogen.

Les systèmes de pile à combustible sont fabriqués en deux étapes : d’abord, ils sont assemblés pour former une pile à combustible, tandis que l’étape suivante consiste à assembler tous les autres composants pour produire un système de pile à combustible complet.

Après inspection, une machine d’une force de cinq tonnes comprime la pile et la place dans une boîte. Le boîtier de la batterie est produit dans la fonderie de métaux de l’usine BMW de Landshut, en Allemagne. L’aluminium fondu est ensuite versé dans un moule en sable compacté mélangé à de la résine. La plaque de pression, qui fournit de l’hydrogène et de l’oxygène à la pile à combustible, est constituée de pièces moulées en plastique et de pièces moulées en alliage léger. La plaque de pression forme un joint étanche au gaz et à l’eau autour du boîtier de la batterie.

Au final, tous les différents composants sont assemblés dans la zone d’assemblage pour produire le système complet. Au cours de cette étape d’assemblage du système, d’autres composants tels que le compresseur, l’anode et la cathode, la pompe de refroidissement haute tension et le faisceau de câblage sont assemblés.

L’hydrogène a-t-il vraiment de l’avenir ?

Aujourd’hui, le développement des moteurs à hydrogène est principalement dédié aux camions, aux navires et aux avions. Sa production est énergivore et encore dépendante des énergies fossiles, tandis que le manque de stations de distribution est également un frein à son développement. En France, par exemple, il existe actuellement 29 stations de remplissage d’hydrogène ouvertes au public.

De manière générale, comme indiqué plus haut, pour BMW, l’hydrogène ne restera qu’une alternative, du moins pour les prochaines années. La firme bavaroise a indiqué en mars viser deux millions de modèles 100 % électriques sur les routes d’ici fin 2025, promettant 13 nouveaux modèles électriques en trois ans.

Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application pour Android et iOS. Vous pouvez lire nos articles, archives et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Quel avenir pour la voiture à hydrogène ?

Vers 2024, la production de ce gaz permettra de générer environ 6 gigawatts d’énergie et environ 40 gigawatts en 2030. Ce plan européen, qui impliquera entre 180 000 et 470 000 millions d’euros d’investissements jusqu’en 2050, devrait donc participer à une rapide l’expansion des voitures à hydrogène dans les années à venir.

Pourquoi l’hydrogène n’a-t-il pas d’avenir ? 1. La pile à combustible : encore chère et peu rentable : Le moteur thermique classique dont équipent les voitures à essence n’est pas adapté à l’utilisation de l’hydrogène. Il est préférable d’utiliser un moteur électrique alimenté par une pile à combustible, qui convertit l’hydrogène en électricité.

Quels sont les inconvénients d’une voiture à hydrogène ?

Un des inconvénients de la voiture à hydrogène vient de la production d’hydrogène. Quelle que soit la méthode utilisée, de grandes quantités d’énergie sont nécessaires pour produire ce gaz.

Quel est l’avenir des voitures à hydrogène ?

En termes d’usage, Mobilité Hydrogène France estime que 250 stations pourraient être installées d’ici 2024, ce qui permettrait la circulation de 120 000 véhicules, principalement des véhicules utilitaires, des poids lourds, des cars et des bus.

Est-ce que l hydrogène est l’avenir ?

Ils seront tous à égalité et cela fonctionnera à tous les niveaux. D’abord dans la fabrication d’hydrogène, avec les électrolyseurs, les réservoirs et les piles à combustible : cela représente 150 000 emplois en 2030 dans 23 domaines d’activité et une centaine de métiers au total.

Pourquoi l’hydrogène est l’énergie du futur ?

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) assurait dans un rapport datant de 2019 que l’hydrogène est une énergie d’avenir. En effet, grâce à ses faibles émissions de CO2, cette énergie semble être une alternative crédible. Effectivement associée à une pile à combustible, cette énergie n’émet pas de CO2.

Quelle est l’énergie du futur ? l’énergie nucléaire, le plus souvent produite à partir d’uranium ; les énergies renouvelables, produites à partir de ressources naturelles illimitées : eau, vent, soleil, chaleur du sol, force des marées, biomasse, etc.

Pourquoi l’hydrogène est un gaz d’avenir ?

L’hydrogène est une véritable voie d’avenir pour la transition énergétique en permettant le développement des énergies renouvelables décentralisées et l’explosion des solutions de mobilité verte. Explications sur un vecteur énergétique essentiel de la révolution énergétique.

Pourquoi l’hydrogène n’est pas la solution ?

Mettre l’hydrogène au service d’un nouveau modèle Mais l’hydrogène n’est pas une solution miracle d’un point de vue écologique. Il génère de la pollution et son faible rendement le rend peu attractif pour des usages où l’électricité peut déjà se substituer aux énergies fossiles.

Quelles sont les voitures qui fonctionne à l’hydrogène ?

Voitures à hydrogène : tous les modèles

  • Audi A7 Sportback h-tron concept.
  • Audi A7 Sportback h-tron concept.
  • Audi concept h-tron quattro.
  • Audi concept h-tron quattro.
  • BMW i Hydrogen NEXT Concept.
  • BMW i Hydrogen NEXT Concept.
  • Pile à combustible Honda Clarity.
  • Pile à combustible Honda Clarity.

Quel est le prix d’une voiture à hydrogène ? En effet, les voitures à hydrogène sont actuellement très chères à produire et sont donc vendues à des prix particulièrement prohibitifs. Les premiers prix avoisinent les 65 000 euros, avec des produits neufs dont le prix atteint les 72 000 euros.

Quel est le prix d’un plein d’hydrogène ?

Combien coûte un plein d’hydrogène ? Pour un véhicule utilitaire léger, il faut 1 kg d’hydrogène pour parcourir 100 km. Le prix de l’hydrogène est compris entre 12 et 15 € le kilo. Par conséquent, on estime qu’un réservoir plein d’hydrogène coûte à peu près le même prix qu’un plein de carburant diesel avec un kilométrage équivalent.

Quels sont les inconvénients d’une voiture à hydrogène ?

Un des inconvénients de la voiture à hydrogène vient de la production d’hydrogène. Quelle que soit la méthode utilisée, de grandes quantités d’énergie sont nécessaires pour produire ce gaz.