Présent dans la santé depuis huit ans, Apple s’apprête à lancer de nouvelles fonctionnalités dans ce contexte à la rentrée. La mise à jour watchOS 9 pour les montres Apple apportera plusieurs changements.

Apple veut progresser dans la santé, un marché dont la transformation numérique s’est fortement accélérée ces dernières années. Présente sur le secteur avec son application Santé depuis 2014, et surtout avec l’Apple Watch depuis 2015, la firme de Cupertino s’apprête à lancer de nouvelles fonctionnalités dans ce cadre à la rentrée. Afin de présenter ses innovations en matière de santé et sa vision sur ce marché de plus en plus lucratif, le géant américain a publié cette semaine un rapport qui dresse pour la première fois un panorama complet des ambitions du groupe californien dans ce secteur.

Sans surprise, l’Apple Watch reste au cœur de la stratégie de santé de l’entreprise dirigée par Tim Cook. La montre connectée d’Apple intègre une multitude de capteurs pour suivre le rythme cardiaque de ses utilisateurs ou encore suivre leur sommeil. Avec l’Apple Watch 8 attendue cet automne, qui pourrait prêter à confusion en intégrant un capteur de température corporelle, le système d’exploitation de l’Apple Watch va s’étoffer d’une neuvième version qui intégrera de nouvelles fonctionnalités.

Médicaments, rythme cardiaque et sommeil

Médicaments, rythme cardiaque et sommeil

Parmi eux figure la gestion spéciale des médicaments. Voir l’article : La proximité de l’eau serait très bénéfique pour la santé mentale. Cette fonctionnalité vous permettra de profiter de rappels sur votre Apple Watch, de créer des listes de médicaments avec les fréquences de dosage associées, de recevoir des alertes en cas d’interactions dangereuses, et même de surveiller les médicaments et l’état physique général de votre proche grâce au partage des données de l’application Santé .

Connue pour sa capacité à détecter les irrégularités cardiaques, l’Apple Watch, avec watchOS 9, peut aussi permettre aux personnes souffrant de fibrillation auriculaire, qui fait battre le cœur régulièrement et très vite, de savoir à quelle fréquence ce trouble cardiaque survient, la durée des épisodes et les facteurs qui pourraient le déclencher. Ces informations permettront ensuite de télécharger l’historique sous forme de PDF pouvant être partagé avec le médecin généraliste ou le cardiologue. Cette fonctionnalité est déjà disponible aux États-Unis après avoir reçu l’agrément de la FDA (Food and Drug Administration). Il lui reste maintenant à obtenir le feu vert des autorités européennes pour être déployé sur le Vieux Continent à l’automne.

Un autre indicateur de santé clé, l’analyse du sommeil, s’améliorera également. Par conséquent, la fonction Sleep Stages fournira une surveillance du sommeil plus avancée avec une détection fine des différentes étapes (léger, profond, éveillé, REM). Une grande amélioration puisque l’Apple Watch n’était auparavant capable de mesurer la durée du sommeil qu’en fonction des micro-mouvements du poignet pendant la nuit.

Covid: le gouvernement exhorte les agents de santé à «se durcir encore» sur Paxlovide
Sur le même sujet :
09:43 27 août 2022, changé en 11h30 du matin 27 août 2022…

Les Gafam sous haute surveillance

Les Gafam sous haute surveillance

Ces informations supplémentaires collectées sur les utilisateurs viendront enrichir l’application Santé du prochain iOS 16. À ce jour, Apple précise que son système peut stocker plus de 150 types différents de données de santé provenant de l’Apple Watch ainsi que de l’iPhone à partir d’applications tierces qui sont connectés à l’application Santé, comme les applications en cours d’exécution. A voir aussi : Crack à Paris : « Le droit à la santé est le même pour tous et en premier lieu pour les plus en difficultés sociales et de santé ». Avec les nouvelles fonctionnalités prévues pour septembre, l’application pourra prendre en compte 17 paramètres, selon la firme de Cupertino. Ce dernier précise que les informations de santé sont cryptées, à l’exception d’un numéro de sécurité sociale, si indiqué, qui peut être utile aux secouristes.

Pourtant, la montée en puissance d’Apple dans la santé ne manquera pas d’éveiller l’attention des régulateurs qui surveillent la pratique des Gafam dans le traitement des données personnelles, et encore plus des données médicales. De plus, les géants américains ont été au centre de polémiques dans ce contexte, notamment lorsque le National Health Service (NHS), le service de santé publique britannique, a autorisé en 2016 DeepMind, la filiale de Google dédiée à l’intelligence artificielle, à accéder aux données personnelles. de 1,6 million de patients sans leur consentement. Meta s’est récemment retrouvé au centre de l’attention. En effet, de nombreux hôpitaux américains ont collecté des données sensibles sur la santé des patients avant de les envoyer à la maison mère de Facebook.

L'emplacement de vos meubles peut affecter votre santé physique et mentale
Sur le même sujet :
Vous êtes-vous déjà demandé quel est le meilleur endroit pour bien dormir…

Qui héberge Mon espace santé ?

Les données en France sont stockées par deux sous-traitants : la société Worldline à travers sa filiale Santeos, par rapport aux données de votre dossier médical partagé (DMP) la société Atos par rapport à toutes les autres données de l’espace Ma Santé

Est-il obligatoire de créer de l’espace pour ma santé? « Mon espace pour la santé » a pour objectif de faciliter votre suivi médical. Il est recommandé de l’utiliser. Mais ce n’est pas obligatoire.

Qui peut voir Mon espace santé ?

Avec l’espace Ma Santé, chaque assuré a plus que jamais le contrôle sur sa santé. Dans la rubrique « Paramètres », l’utilisateur peut définir l’accès à ses données comme il le souhaite. C’est lui qui autorise les professionnels de santé à consulter ses documents.

Qui remplace le DMP ?

Mon Espace Santé est un nouveau service public numérique de gestion de vos données de santé. Il vous permet de stocker vos informations médicales et de les partager avec les professionnels de santé qui vous soignent, dans le respect de votre consentement. Vous y trouverez le contenu de votre dossier médical partagé (DMP).

Comment voir mes dossier médical en ligne ?

Comment ça marche? Une fois connectés au portail Masanté, les citoyens peuvent cliquer sur des liens vers toutes les autres plateformes contenant des informations de santé qui les concernent. « Ainsi, Masanté deviendra un moniteur personnel de la santé de chaque citoyen, explique le SPF Santé Publique.

Où est mon carnet de santé ? Pour consulter votre carnet de santé, adressez une demande écrite au médecin ou au responsable de l’établissement de santé, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception, et joignez une copie recto-verso de votre document personnel.

Comment aller voir son dossier médical en ligne ?

Comment ça marche? Une fois connectés au portail Masanté, les citoyens peuvent cliquer sur des liens vers toutes les autres plateformes contenant des informations de santé qui les concernent. « Ainsi, Masanté deviendra un moniteur personnel de la santé de chaque citoyen, explique le SPF Santé Publique.

Comment se connecter à son DMP ?

Comment consulter mon DMP ?

  • Sur « Mon DMP » depuis la page d’accueil de dmp.fr ;
  • Entrez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe initiaux.
  • Après cela, vous recevrez immédiatement un code d’accès à usage unique, sur votre adresse e-mail ou sur votre téléphone mobile par SMS, selon votre choix.

Comment consulter son dossier médical ?

Vous avez le droit d’accéder à votre dossier de santé. Cette consultation peut se faire : directement par le patient. indirectement auprès d’une personne de confiance désignée par le patient : conjoint, membre de la famille, professionnel de santé

Comment consulter son carnet de santé en ligne ? Comment ça marche? Une fois connectés au portail Masanté, les citoyens peuvent cliquer sur des liens vers toutes les autres plateformes contenant des informations de santé qui les concernent. « Ainsi, Masanté deviendra un moniteur personnel de la santé de chaque citoyen, explique le SPF Santé Publique.

Comment avoir accès au dossier médical ?

Lorsqu’un patient souhaite obtenir son carnet de santé, il lui est conseillé d’adresser un courrier au médecin ou au responsable de l’établissement de santé concerné. Dans ce courrier, le patient doit indiquer s’il souhaite : consulter le dossier médical sur place ou recevoir une copie du dossier médical par courrier.