Créée à Pressac, dans le Sud-Vienne, Cyclair développe une solution de désherbage mécanique et autonome pour grandes cultures, notamment grâce à l’intelligence artificielle. Elle fonctionnera au printemps 2023 dans des fermes de la Vienne.

Plus que jamais, la tendance est à la réduction des intrants chimiques dans l’agriculture. Mais pour quelles alternatives ? La question laisse les professionnels perplexes. C’est pourquoi Sébastien Gorry a fondé il y a près de trois ans Cyclair, avec laquelle il développe une solution de désherbage « mécanique et autonome » pour les grandes cultures (blé, orge, tournesol, etc. Voir l’article : Un joueur d’échecs robotique attrape et casse le doigt d’un enfant.). « Fils d’agriculteurs, j’ai vu que mes parents respectaient les évolutions de la réglementation et de la politique environnementale, qui ont conduit à l’interdiction des molécules, raconte-t-il. J’ai voulu mettre mon expérience d’ingénieur au service du monde agricole. »

En pratique, le robot Cyclair utilise « des outils actifs ou passifs qui grattent le sol », et navigue de manière autonome dans les parcelles grâce à un système d’intelligence artificielle. Cette « IA » identifie les mauvaises herbes sur le terrain, sur la base d’une base de données dans le cloud, enrichie d’informations collectées sur le terrain (machine learning). « L’aide de la machine est une valeur ajoutée gigantesque », assure Sébastien Gorry. Avec précision et rapidité d’exécution comme maître mots.

Dans des fermes 
de la Vienne en 2023

Cyclair vise 85% de mauvaises herbes d’une parcelle en fin d’année, 97% à terme. Un prototype tourne déjà sur la ferme expérimentale de la famille Gorry à Pressac. Le projet entrera dans la phase de pré-série. Lire aussi : Solution robotisée pour l’automatisation de la récolte des salades avec une caméra IDS – Agro Media. « L’objectif est de constituer une flotte de 10 à 15 robots à emporter, dès le printemps 2023, pour les tester dans les fermes des clients. Après cela, cet exemplaire de 6 mètres de large – avec sa station de recharge – pourra être commercialisé en vente directe. ou par l’intermédiaire de distributeurs spécialisés devenus

L’entreprise compte 12 salariés, presque tous à Pressac. « Elle a bénéficié de l’envie de changer la vie de certains citadins. C’est la preuve qu’on peut attirer des talents en milieu rural », explique Sébastien Gorry, qui a investi dans ce projet avec ses trois associés « verluer Taschen » (environ 700 000 €) Incubé à la Technopole Grand Poitiers, Cyclair a bénéficié d’un soutien financier de la région, de la BPI et de Nouvelle-Aquitaine Amorquage, qui lui a notamment permis de faire face à la crise des composants électroniques. de la hausse des prix, qui ont doublé. « Actuellement en phase de don, Cyclair est invitée en tant qu' »entreprise inspirante » à la 1ère édition d’Innovez en ruralité !, vendredi à Ruffec (Charente).

Briser les barrières des robots
A voir aussi :
Joseph El-Helou lors de la compétition de robotique CRC à l’école Curé-Antoine-Labelle,…

C’est quoi le statut SAS ?

La société par actions simplifiée (SAS), un statut souple et une responsabilité limitée aux apports. La société par actions simplifiée (SAS) se caractérise par une grande souplesse de fonctionnement.

Quelle est la particularité de SAS ? Le statut juridique de la SAS se caractérise principalement par la liberté laissée à l’associé dans le fonctionnement de l’entreprise et la décision prise. De plus, la SA requiert au moins 7 actionnaires, tandis que la SAS n’exige pas de nombre minimum ou maximum.

Quelles sont les avantages et les inconvénients d’une SAS ?

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un SAS ?

  • Qu’est-ce qu’un SAS ? …
  • â Le plus flexible de tous les statuts corporatifs.
  • â Responsabilité limitée et pas de capital social minimum. …
  • â Le système social SAS est très protecteur. …
  • â Liberté de choix du régime fiscal. …
  • â Un statut complexe.

Quels sont les inconvénients de la SAS ?

L’un des inconvénients majeurs réside dans le fait que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, du fait de la proximité sémantique de la SAS avec la SA (Société Anonyme), elle n’est pas autorisée à coter une Société par Actions Simplifiée en bourse.

United Robotics forme l'équipe européenne de robotique
A voir aussi :
& # xD;Bonne nouvelle pour les nostalgiques : le français Nugget robotique…

Comment entrer dans un incubateur ?

L’intégration d’une pépinière d’entreprises correspond à la rencontre de trois facteurs : les exigences de sélection du programme d’incubation ; la maturité du business plan présenté ; la maturité du ou des porteurs de projet.

Un incubateur est-il payant ? Certaines structures attirent les clients en proposant gratuitement, mais réclament en retour un pourcentage ou un partenariat. Quant aux incubateurs privés qui proposent des services payants, les prix sont relativement abordables et varient entre 150 et 500 € par mois.

Pourquoi entrer dans un incubateur ?

L’incubateur vous permet de mieux comprendre votre marché et ses attentes. Le partage avec des collègues et le soutien de l’organisation vous permet d’acquérir de nouvelles compétences en un minimum de temps, indispensables à la pérennité de votre projet.

Quand intégrer un incubateur ?

La maturité du porteur de projet Adéquation entre les critères de sélection, la maturité du projet, mais aussi la maturité de l’entrepreneur. La plupart des entrepreneurs entrent dans un incubateur lorsqu’ils sont en fin d’études ou en formation professionnelle.

Comment fait pour intégrer dans une Start-up ?

Les secrets pour connecter une startup Un grand nombre de startups opèrent dans des secteurs tels que la tech, le numérique ou encore l’intelligence artificielle. Il est donc important d’être à l’écoute des réseaux sociaux et d’avoir une présence en ligne, notamment sur LinkedIn.

Est-ce qu’un incubateur est payant ?

Certaines structures attirent les clients en proposant gratuitement, mais réclament en retour un pourcentage ou un partenariat. Quant aux incubateurs privés qui proposent des services payants, les prix sont relativement abordables et varient entre 150 € et 500 € par mois.

Qui finance les incubateurs ? Le capital social d’un incubateur DD se traduit par : un réseau d’actionnaires diversifié et financièrement solide. Des acteurs qui reconnaissent la valeur d’une démarche DD intégrée aux projets. Des actionnaires connaissant et acceptant les structures financières innovantes.

Comment fonctionne les incubateur ?

La vocation d’un incubateur est d’accompagner la création d’une entreprise tout en maximisant ses chances de succès. L’essentiel de l’aide des incubateurs repose sur l’accompagnement des créateurs dans leur projet. Ils peuvent être accompagnés de la rédaction de leur business plan.

Comment entrer dans un incubateur ?

Le mode d’entrée est propre à chaque organisation. En règle générale, la sélection se déroule en deux phases, un dossier de candidature doit être transmis à l’incubateur puis un comité sélectionne les projets selon les critères de chaque incubateur.

Quel intérêt d’intégrer un incubateur ?

L’incubateur vous permet de mieux comprendre votre marché et ses attentes. Le partage avec des collègues et le soutien de l’organisation vous permet d’acquérir de nouvelles compétences en un minimum de temps, indispensables à la pérennité de votre projet.