Il était 13h. Jean-Philippe est originaire de Dax. Jetez un œil à son application. Il a commencé à recharger sa voiture près du Parc des expositions. “96 %”, lut-il à l’écran. “Remplissage doux. Il était sur le point de la ramasser. Non pas pour retourner immédiatement dans les Landes, car il n’avait pas fini d’étudier les nouveautés exposées, mais pour “libérer de l’espace”.

Progrès à vitesse grand V

Progrès à vitesse grand V

Un bel exemple d’opinion civique moderne. “Je n’ai pas de point de vente spécifique”, a-t-il déclaré, “je vis dans un appartement.” Mais il y a un terminal sur la place en dessous de chez moi. Le tarif est assez bas, surtout si vous rechargez la nuit. Il en coûte environ 2 euros pour 100 kilomètres. Sur le même sujet : NamX HUV : un SUV à hydrogène afro-européen. Avant, j’avais une voiture qui consommait 10 litres de gazole aux 100. Le calcul se fait rapidement. Il fallait juste sauter le pas. Ce qu’il a fait il y a un mois.

Laurent Theillet / “SUD OUEST”

Mais alors pourquoi continuer à demander ? Son achat n’a-t-il pas été à la hauteur de ses attentes ? “Oui, j’en suis très content. Mais je le renouvellerai dans un an après la revente. Technologiquement, je pense que cela va se développer très rapidement. Peut-être que j’ai déjà commandé. Il a longtemps pensé à investir dans une voiture électrique. La hausse des prix à la station-service après le déclenchement de la guerre en Ukraine finit par le convaincre.

Voir l’article :
Stellantis a le vent en poupe en Europe en matière de ventes…

Des ventes doublées tous les ans

« La hausse du prix des carburants n’est pas seulement conjoncturelle, analyse Jean-Patrick Teyssaire, fondateur et président d’honneur d’Electric-Road. “C’est structurel. Nous pensons tous que ce qui se passe aujourd’hui se serait produit de toute façon. Voir l’article : Voiture électrique : ventes importantes au premier trimestre 2022 en Chine. Peut-être pas si vite, mais “infaillible”. L’essor des voitures électriques s’accélère, tant pour les versions 100 % électriques qu’hybrides. Description du marché : « Ils représentent actuellement 10 % des ventes, qui doublent chaque année, et 1 % de la flotte en France, soit un peu moins de 500 000 voitures. »

L’Electric-Road Show vous permet de faire le tour du constructeur, avec une première régionale pour des modèles spécifiques. Renault, par exemple, présente la nouvelle Mégane E-Tech. Quentin Lassalle, de la concession de Villenave-d’Ornon, confirme la tendance. Lorsque le prix du litre a dépassé les 2 euros, “on a eu une forte demande pour le tout électrique”. Surtout lors de la journée portes ouvertes en mars. En “quatre ou cinq jours”, il estime que “cinquante” est le nombre de Zoé trouvées par ceux qui la prennent. Voilà pour la partie commerciale, elle promettait un beau succès d’ici dimanche.

Cette technique peut transformer toutes les voitures en hydrogène !
Voir l’article :
Des chercheurs d’un laboratoire lyonnais travaillent sur un moteur thermique transformable en…

Rendez-vous fin juin

Mais Electric Road, c’est son originalité, n’est pas qu’un salon automobile. Deux temps forts cette année, ces quatre jours pour commencer, puis, du 29 juin au 1er juillet, la traditionnelle rencontre des experts, collectivités et chefs d’entreprise du secteur, désormais baptisée Electric-Cest Business et Séminaire, au Palais des Congrès à Bordeaux.

Laurent Theillet / « SUD-OUEST »

Depuis sa création il y a neuf ans, les professionnels s’y retrouvent pour des débats passionnés sur l’avenir de la mobilité électrique, contradictoires et passionnants à tous points de vue. Le grand public peut y assister. On parlera beaucoup d’emploi, des changements que cette technologie entraîne pour de nombreux métiers. Sans oublier l’infrastructure – la dimension des “Routes”, pour ainsi dire.

Pour Jean-Patrick Teyssaire, ce seront les véritables « fondations des rues et routes du futur ». Un exemple d’évolution à l’étude : « Autoroutes électrifiées en terre. Ce n’est pas de la science-fiction, c’est de la science avancée. Les batteries peuvent donc être rechargées pendant la conduite. “En Suède, il y a un pantographe et un système de réseau de contact”, ajoute-t-il. Le camion soulève le pantographe comme un tramway. Il y a déjà des kilomètres d’autoroutes qui fonctionnent de cette façon. »

L’avenir immédiat est une série de débats organisés ce week-end sur le « ring » de l’Electric-Road Show. Au programme, samedi et dimanche : “Une voiture électrique est-elle plus ou moins polluante qu’une voiture thermique ?” Avons-nous assez d’électricité pour alimenter toutes les voitures électriques ? La flotte d’embouteillage nous permettra-t-elle demain de parcourir de longues distances ? Comment utiliser une voiture électrique au quotidien ? Y a-t-il réellement des avantages tangibles à utiliser une voiture électrique ? La hausse des prix du carburant est concrète.

Comment se porte le marché de l’automobile en 2021 ?

Selon Autoways, expert de la data automobile, le marché français du véhicule neuf a enregistré 1 659 146 immatriculations en 2021. Soit une légère hausse de 0,5 % par rapport à 2020 et 1 650 186 immatriculations. Sachant que ce marché a déjà chuté de 25,48% en 2020 par rapport à 2019.

Comment se porte le marché de la voiture d’occasion ? Au cours des deux premiers mois de 2022, le marché des voitures d’occasion a chuté de 9,4 %, pour atteindre un total de 882 137 unités. La baisse est encore plus prononcée par rapport à la même période en 2020 (998 797 unités).

Comment se porte le marché de l’automobile ?

En 2021, le marché automobile ne se remettra pas d’un creux historique de la première année de la pandémie. Les ventes de véhicules ont chuté de 25 % par rapport à 2019, ce qui est largement identique à celui de 2020. Les moteurs hybrides sont plus performants que les diesels.

C’est quoi le marché de l’automobile ?

Le marché automobile fait référence à l’offre et à la demande de voitures dans le monde entier.

Quelle est la structure du marché de l’automobile ?

Le marché automobile français est un marché de concurrence imparfaite de type oligopolistique avec un produit différencié. En effet, on constate que ce sont les deux grands constructeurs français qui se partagent le marché avec plus de 60% des ventes à eux deux.

Est-ce la fin de l’automobile ?

Selon de bonnes sources, la Commission européenne ne va pas rogner. Il assurerait l’élimination complète des émissions des voitures en 14 ans, soit à partir de 2035. Cela signifie qu’en 2035, seuls les véhicules électriques à batterie seraient autorisés à être vendus.

Quel est l’avenir des voitures ? L’objectif de l’Union européenne est ambitieux car d’ici 2030, les émissions des voitures neuves devront baisser de 55 % et devront être nulles en 2035. Pour les véhicules utilitaires légers, elles seront de 50 % en 2030 et nulles en 2035.

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2025 ?

La loi climat stipule qu’à compter du 1er janvier 2025, seuls les véhicules répondant aux normes Euro 5 et 6 (et donc munis d’une vignette Crit’Air 1, 2 ou verte) pourront être autorisés à circuler en ZFE.

Quand l’essence sera interdit en France ?

La France, doucement mais sûrement Et à partir de 2024, il ne sera plus possible d’y rouler en diesel. La fin des véhicules à essence est prévue pour 2030.

Comment sera la voiture en 2050 ?

Quatre ans plus tard, en 2050, les véhicules autonomes pourront conduire n’importe qui, n’importe où sur la planète. La probabilité que vous subissiez un accident en 2050 en tant que passager de ces voitures est estimée à « moins d’un accident par an ».

A quoi ressemblera la voiture du futur ? Les voitures autonomes ne nécessiteraient pas l’intervention du conducteur : elles rouleraient seules. Le principal avantage de cette future voiture serait la réduction du nombre d’accidents, dont la plupart sont le résultat d’erreurs humaines. Cette voiture du futur faciliterait également la circulation.

Comment seront les voitures en 2030 ?

La moitié de la production de la voiture sera électrique en 2030. Mazda, qui ne propose pour l’instant que cette MX-30 à autonomie réduite en modèle 100 % électrique, n’entend pas renoncer à la chaleur avant 2050.

Comment on se déplacera en 2050 ?

En 2050, 30 % des déplacements se feront en véhicules partagés, 20 % en véhicules individuels, 25 % en transports en commun, 15 % en vélo et 10 % en moto.

Où se déroule le Salon de l’auto ?

Tous les deux ans, le Parc des Expositions de la Porte de Versailles accueille le Salon de l’Auto, un événement international dédié à l’univers automobile.

Qui organise le Salon de l’Auto ?

Quand se déroule le Mondial de l’automobile de Paris ?

Mondial Paris – 17-23 octobre 2022

Quand a lieu le Salon de l’automobile ?

Mis à mal par la crise sanitaire, les showrooms automobiles ont été progressivement délaissés au profit d’événements 100% digitaux. Après quatre ans d’absence, le Mondial de l’Auto est de retour ! Il se déroulera du 17 au 23 octobre 2022 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris.

Où se situe le Salon de Geneve ?

La fondation du Salon international de l’automobile nous donne donc rendez-vous du 14 au 19 février 2023, toujours à Palexpo.